Merci à nos adhérents et donateurs

Photo Adobe Stock

Ils ne sont pas des milliers, mais ils sont motivés. Soutiens de la première heure ils croient en notre action et ont décidé de soutenir notre démarche envers les hommes touchés par un cancer masculin et qui n’osent pas en parler.

Eux, ce sont les adhérents de l’association Cancer Osons dans lesquels nous fondons tous nos espoirs pour la réussite de nos projets et notamment le premier Concert Contre le Cancer qui aura lieu le 16 novembre prochain au Chabada à Angers. Nous savons que s’ils ont décidé de nous rejoindre, ce n’est pas pour profiter d’une place à tarif réduit ou des avantages que nous allons proposer au fil des mois, sur nos activités et chez nos partenaires sportifs et culturels, mais bien pour apporter leur pierre à l’édifice que nous construisons.

En fonction de leurs disponibilités bien sûr. Le concert de novembre, premier événement de l’association,  va leur donner l’occasion de nous aider. Nous allons prochainement leur adresser un petit formulaire afin qu’ils puissent proposer leur aide dans le domaine dans lequel ils se sentent le plus à l’aise. Mais attention ce n’est pas une obligation. Ils peuvent aussi choisir de profiter de ce moment musical exceptionnel, nous leur en voudrons pas.

Un merci tout particulier à ceux qui ont effectué un don. Ce sont désormais des adhérents privilégiés qui seront de toutes les fêtes et actions que nous organisons, invité en classe VIP. Sans ces donateurs nous n’aurions pas pu créer cette association, qui, comme les autres, nécessitait quelques investissements financiers avant même d’avoir lancé la première réunion. Nous ne saurons jamais trop les remercier et nous espérons, les patients que nous soutenons aussi, être encore plus nombreux dans les mois à venir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.