Les Ducs d’Angers, des sportifs au grand cœur

L’opération est passée inaperçue dans les médias locaux, sauf sur les réseaux sociaux. Et pourtant elle aurait mérité qu’on en parle, car plus que la somme collectée dans le cadre des opérations lancées en novembre dernier, par notre association, c’est surtout le geste de sportifs totalement investis à nos côtés, qui compte. D’autant plus quand il touche un restaurateur aujourd’hui fermé pour cause de crise sanitaire.

Florian Hardy remettant la crosse à Lucas Colicourt, sur la glace de la patinoire d’Angers (Photo Ducs d’Angers)

Depuis deux ans l’équipe professionnelle de hockey sur glace, les Ducs d’Angers, soutient les actions que mène l’association Cancer Osons, comme d’autres grandes entreprises angevines, pendant le mois de novembre, période où le monde met le focus sur les cancers masculins via l’opération Movember.

Si notre association n’a pas pu organiser son troisième Concert contre le Cancer, afin de récolter des fonds pour la recherche médicale locale, il en était de même pour les actions organisées dans les mêmes temps par les entreprises, clubs sportifs et associations qui soutiennent la même cause.

En effet, si les Ducs d’Angers n’ont pas pu organiser un match dédié, au cours duquel des moustaches et rubans bleus étaient collés sur les casques des joueurs, en même temps qu’une tombola permettant de récolter des fonds pour venir grossir la cagnotte que nous constituons cette années, dirigeants et joueurs ont eu l’idée originale d’organiser un match virtuel en ligne, diffusé via le réseau social Twitch et de mettre aux enchères la crosse du gardien emblématique de l’équipe : Florian Hardy, au cours du jeu.

Ce match organisé le 29 novembre, avec le soutien du groupe immobilier Réalité, sponsor de l’équipe angevine, contre les Pirates eSports, a permis de mobiliser les fans et de sensibiliser les participants aux cancers masculins. Une belle opération qui a permis de récolter 507 euros et d’attribuer la crosse au meilleur enchérisseur : Lucas Colicourt, un jeune restaurateur de Baugé en Anjou (49).

Ce dernier que nous avons rencontré lors de la remise de prix n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’il collectionne et affiche tous les maillots et accessoires des hockeyeurs angevins. La crosse signée de la main de Florian Hardy, qui est également gardien de l’équipe de France, était l’accessoire qui manquait à sa collection.

Un beau cadeau pour ce jeune entrepreneur, car son restaurant comme tous les autres, est fermé depuis plusieurs mois. Suivre les exploits des Ducs est pour lui un moment d’oublier les soucis qui se profilent à l’horizon si la crise sanitaire dure. 

Lucas Colicourt avec Yannick SOURISSEAU, Président de Cancer Osons lors de la remise de la crosse de Florian Hardy (Photo Ducs d’Angers).

#Movember : l’indéfectible soutien des Ducs d’Angers

Cette année encore, l’équipe de hockey sur glace, les Ducs d’Angers, soutient notre association avec une rencontre originale, organisée en ligne, sur le réseaux social Twitch. Deux sponsors de l’équipe sportive très suivie à Angers, sont associés à cette opération : le groupe immobilier Réalités et Slapshot Magazine.

Pour la seconde année consécutive, l’équipe professionnelle de Hockey sur glace : les Ducs d’Angers, apportera son soutien à notre association, et par cette action aux hommes touchés par un cancer masculin (prostate et testicules). Nous en sommes heureux et fiers. 

La rencontre prévue initialement en physique ne pouvant être organisée, confinement oblige, plusieurs joueurs des Ducs d’Angers affronteront l’équipe de eSports « Pirates eSports » à NHL21 sur Playstation 4, dimanche 29 novembre à 16h00, lors de 3 matchs de 20 minutes. L’événement pourra être suivi sur le réseau social Twitch que les passionnés de jeux en ligne connaissent bien. 

« L’objectif de cet évènement est de récolter des fonds pour l’association Cancer Osons qui devait nous accompagner, comme l’an passé, lors du match spécial Movember de cette année », précise l’équipe sur son site web.

Événement unique organisé pour l’occasion, ceux qui le souhaitent pourront participer à la mise aux enchères, pendant la durée de l’événement, de la crosse du gardien international, Florian HARDY. Un beau trophée que les passionnés de hockey sur glace devraient s’arracher.

Durant la rencontre, ceux qui suivront pourront également dialoguer en direct avec les joueurs. 

Cette rencontre est parrainée par le Groupe Réalités, qui soutient notre association et ses actions et Slapshot Magazine.

➡️ Lien de l’évènement : https://bit.ly/2JbfEsv

Côté Français, l’entreprise textile engagée qui soutient Cancer Osons

Installée dans le sud de la France, Côté Français propose à ses clients des tee-shirts et autres textiles, entièrement fabriqués en France. Élaborés avec du coton certifié GOTS et Oeko-Tex® ces tee-shirt très mode, agréables à porter sont d’une grande qualité. A l’occasion de Movember, la boutique sort une série limitée et reverse une partie de ses profits à notre association. Alors n’hésitez pas, ils seront du plus bel effet lorsqu’il fera beau.

De tous les vêtements, le t-shirt reste un intemporel. Avec un jean, un bermuda, une petite jupe ou sous une chemise italienne, le t-shirt conserve sa place en toutes circonstances. Côté Français veille par conséquent à coudre ses t-shirts dans la plus belle et la plus délicate des étoffes : le coton. La griffe propose en outre la personnalisation à la demande. Le tout réalisé dans le plus grand respect des normes des labels de qualité du textile.

« On est ainsi assuré d’investir dans un article de qualité, de fabrication française, avec la certification de provenance du coton », peut-on lire sur le site de cette entreprise textile installée à Perpignan (Pyrénées Orientales). Très engagée cette entreprise, a compris notre motivation, égale à celle de ses dirigeants, n’a pas hésité à nous appeler pour nous aider en nous proposant de reverser 5 € par tee-shirt vendu. Une belle action qu’on ne peut qu’encourager et qu’on vous invite à soutenir vos aussi, surtout en cette période de Noël qui approche. Un petit cadeau sympa qui permet de soutenir une grande cause.

Sur le plan technique de fabrication GOTS (pour « Global Organic Textile Standard ») représente la garantie de provenance biologique d’un tissu. Pour l’obtenir, les producteurs de textiles en coton se soumettent à une batterie de tests, qui a lieu à chaque étape de fabrication. Ceci permet d’assurer une qualité certaine des vêtements, en l’occurrence des t-shirts de Côté Français. 

La chaîne de production englobe toutes les phases, de la récolte du coton jusqu’à l’élaboration des rouleaux de tissu coton, le tout en passant par l’étape de fabrication de l’étoffe et l’étiquetage de chaque pièce sortant de l’usine de Perpignan. La fabrication doit ainsi répondre à des normes rigoureuses. La conception des étoffes doit être responsable aussi bien d’un point de vue écologique que sociale. Le label GOTS impose le respect de plusieurs critères avant d’octroyer la certification. Cela inclut notamment la réduction de la consommation en énergie et en eau durant la fabrication.

Dans la pratique, GOTS exige les mêmes conditions que l’OIT (Organisation internationale du travail). Le label se penche également sur les conditions de travail des employés des entreprises et s’assure que celles-ci n’emploient pas de mineurs. Les entreprises comme Côté Français doivent respecter d’autres règlements. La non-utilisation de produits chimiques en fait partie. Les t-shirts produits par chez Côté Français sont par conséquent des articles normés. Eh oui, car la marque s’approvisionne uniquement auprès de producteurs d’étoffes normés par GOTS.

En somme, GOTS certifie uniquement des étoffes coton dont 95 % des fibres proviennent de l’agriculture biologique. Les tee-shirts de Côté Français sont également certifiés par le label « Oeko-Tex® ». Les exigences formulées par cet organisme sont tout aussi sévères que celles de GOTS. Le dispositif identifie et élimine les sources de substances potentielles dangereuses pour les consommateurs et la planète à chaque étape de la chaîne de fabrication des textiles. Le coton est donc minutieusement inspecté, qu’il soit sous la forme brute, semi-finie ou finie. Aujourd’hui, les tissus Oeko-Tex® subissent environ une centaine de contrôles en laboratoires pour assurer une matière textile impeccable qui élimine toute possibilité de réactions au contact du tissu avec la peau. Un plus non négligeable