Cancer Osons ! Assemblée Générale 2020

Créée en Juin 2018, l’association Cancer Osons ! organise sa seconde Assemblée Générale. Celle-ci aura lieu le samedi 8 février 2020, à 10h30 à l’Hostellerie du Bon Pasteur, 18 Rue Marie Euphrasie Pelletier 49100 Angers (voir plan ci-après).

Ordre du jour

  • Bilan de l’exercice écoulé.
  • Examen des rapports et comptes annuels pour l’exercice écoulé, approbation de ces comptes 
  • Affectation du résultat de l’exercice écoulé et notamment du bénéfice des opérations.
  • Stratégie et projets pour l’exercice en cours.
  • Élection d’administrateurs   
  • Questions diverses.

La présence de chacun à cette assemblée est importante pour l’équipe qui administre cette association, car elle a besoin de chacun pour aller encore plus loin et organiser un événement majeur à Angers, les malades en ont besoin. Chacun peut participer à son niveau, selon ses disponibilités et son expérience, à l’une des activités proposées par l’association.

En cas d’empêchement, les personnes absentes peuvent se faire représenter par un mandataire de leur choix, présent à l’AG et muni d’un pouvoir.

Télécharger la convocation et le pouvoir en cliquant ICI

Télécharger les statuts de l’association en cliquant ICI

Petit rappel statutaire : l’AG est ouverte à tous les membres de l’année précédente et ceux qui souhaitent adhérer. Seuls les membres à jour de leur cotisation peuvent prendre part aux décisions et voter. L’adhésion peut être effectuée en ligne (voir ci-après), par courrier ou sur place avant le début de la séance.

Le Conseil d’Administration comporte de 3 à 12 membres. Conformément aux statuts, quatre membres ont été tirés au sort. Deux sont rééligibles et deux se retirent. Ceux qui veulent participer activement à la vie de l’association et entrer dans le CA sont donc les bienvenus.

Concert contre le Cancer : la réussite d’une équipe

Un concert pour collecter de fonds pour la recherche contre le cancer. Comment mener à bien un tel projet sans une équipe motivée et structurée ? Impossible. Et ce n’est pas l’instigateur de cette association, reconnue en l’espace d’un an sur la place d’Angers et même au-delà, tout aussi motivé et disponible qu’il soit, qui aurait pu, seul, mener à bien ce projet. Retour sur l’histoire de ce beau projet dont l’objectif reste d’aider les hommes touchés par un cancer en soutenant des soignants dans leur travail et en libérant la parole de ceux qui n’osent pas parler de leur maladie. 

CA de Cancer Osons
Le conseil d’Administration de Cancer Osons sur la scène du Chabada à l’issue du second Concert contre le Cancer. De gauche à droite : Hervé, Sadia, Gérard, Catherine, Olivier, Valérie et moi. (manquent Christine, Maribé et Jean-Paul, excusées). (photo Eric Mauricard)

Rendons à César ce qui lui revient. L’idée du Concert contre le Cancer, c’est un groupe musical Angevin, « Rope – tribute of Pink Floyd », qui l’a eu en janvier 2018. Très sensible aux messages publiés sur les réseaux sociaux par votre serviteur, alors que j’étais en chimiothérapie à l’institut de Cancérologie de l’Ouest, ce groupe a proposé d’organiser un concert pour m’apporter son soutien, en remerciement des articles que j’avais écrit lorsque j’étais journaliste pour un magazine d’information angevin, aujourd’hui disparu. Une bonne intention, mais qui n’avait d’intérêt que si on y associait tous ceux qui sont touchés par un cancer. L’idée d’un concert auquel se sont associés deux autres groupes : The Hyman’s puis un peu plus tard, Tramp experience, est alors née. Restait à le mettre sur le rail, pendant « Movember », le mois consacré aux cancers masculins.

Mais pour le mener à bien il était indispensable de créer une entité juridique. Après avoir lancé l’idée sur les réseaux, quatre personnes m’ont rejoint lors d’une première rencontre dans un bar Angevin : Nicolas Nithart, Catherine Goizet, Jean-Paul Pique et Maribé Viau. Ce sont eux les piliers de cette association, qui organisera, avec d’autres bénévoles arrivés par la suite : Valérie Raimbault, Olivier Guichard, Gérard Pelletier (second malade de l’association…), Christine Chambraud, Martine et Eric Mauricard, Evelyne Moisson, Françoise et Stéphane Bertrand, Nicolas Mayart, Lex Gatineau, qui réussissent la première édition du Concert contre le Cancer le 16 novembre 2018. Cette première édition était organisée au Chabada, la salle des musiques actuelles, devenue pour l’occasion la salle des musiques des années 60-70.

Fort de cette réussite et après le départ de Nicolas Nithart, que je remercie pour son travail, vers l’Ile de la Réunion, l’équipe se structure. Valérie prend en charge avec Jean-Paul, la programmation musicale et les relations presse. Un rôle qu’elle mène avec professionnalisme et qui nous permet de présenter deux groupes nouveaux, de grande qualité, sur la scène du Chabada, le 16 novembre 2019 : Kind of Queen, tribute de Queen et The Jack, tribute d’AC / DC. Succès garanti puisque le Chabada affiche de nouveau complet, une semaine avant la date du concert. 

Les bénévoles de Cancer Osons
Avec les adhérents et bénévoles pour le concert des Heyman’s, à l’Avant-Scène de Trélazé. (Photo Eric Mauricard)

Mais une telle entreprise ne peut fonctionner sans l’aide de personnes qui agissent dans l’ombre et qui contribuent indéniablement à son succès. C’est le cas de Catherine et Olivier, chargé des finances. Une tache pas des plus agréables, surtout quand il faut remplir les formulaires qui permettront de régler les musiciens et les charges sociales, gérer la Sacem et que toutes les factures liées à l’organisation de l’événement. Pas agréable mais indispensable, d’autant qu’elle nécessite une certaine rigueur, ce qui n’est pas toujours mon cas. Idem pour Gérard, ancien restaurateur, qui s’est tout naturellement chargé d’approvisionner en boisson et en nourriture, avec Catherine, les musiciens, techniciens et bénévoles. On ne les remerciera jamais assez pour leur travail.

Remerciement aussi à Sadia El Ouari, présidente de la Voix des Femmes, une association militante du quartier Monplaisir à Angers qui a rejoint l’équipe, au printemps 2019. C’est son association qui assure avec brio et délice, la restauration extérieure, pour les spectateurs du concert du Chabada. Merci aussi à Hervé Rolland qui nous a également rejoint en janvier et qui s’est chargé avec Olivier de contrôler les accès des salles de l’Avant-Scène et de Claude Chabrol, concerts supplémentaires, organisés exceptionnellement cette année. 

Enfin ce concert ne fonctionnerait pas sans les adhérents, bénévoles pour cette occasion unique, que sont Martine et Éric qui ont assuré la distribution des billets achetés et non distribués, et la vente sur place pour le concert organisé Salle Claude Chabrol, ainsi que des badges forfaits sur les trois salles. Remerciement à Annick, mon épouse, Evelyne, Françoise, Stéphane, pour l’aide apportée notamment aux vestiaires.

Quant à moi, je n’ai plus qu’à m’effacer devant tous ces bénévoles sans qui je n’aurais pas pu mener à bien l’entreprise. Même si je suis omniprésent sur les réseaux sociaux, toujours très mobilisé, malgré la fatigue liée à la maladie et ses traitements, le succès de cet événement, n’est en rien le mien, même si certains me l’attribuent en tant que dirigeant, mais bien celui d’une équipe que je salue au travers cette publication. C’est aussi, ne l’oublions, le vôtre spectateurs enthousiastes qui participez, ainsi que celui des partenaires, collectivités, entreprises et associations, plus nombreux que l’an dernier, qui nous ont rejoint en organisant des collectes locales. Chapeau bas et grand merci à tous et rendez-vous pour la prochaine édition qui aura lieu le 14 novembre 2020, toujours au Chabada à Angers, en espérant que d’ici là que la sale bête saura, grâce aux médecins de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest, Paul Papin à Angers, se maintenir à distance.

Concert Contre le Cancer 2019, un formidable élan de solidarité

Pour la seconde année consécutive, l’association Cancer Osons organisait, dans le cadre de Movember, un événement musical caritatif, le « Concert Contre le Cancer », dont l’objectif est de faire sortir les hommes de leur isolement et soutenir la recherche et les traitements liés aux cancers masculins. Petite nouveauté, l’association qui ose sur tous les fronts, organisait 3 concerts en trois lieux, auxquels se sont associés des entreprises, collectivités et clubs sportifs afin de créer un véritable élan de solidarité autour de ce cancer encore tabou. 

Kind of Queen sur la scène du Chabada (Photo Eric Mauricard)

Le cancer de la prostate est le premier cancer chez l’homme. Il touche principalement les hommes de plus de 50 ans, parfois avant, et aujourd’hui il est bien pris en charge », expliquait Yannick Sourisseau, président de l’association Cancer Osons, et personnellement touché par un cancer extraprostatique, à une équipe de France Télévision venue l’interroger dans le cadre de Movember. « Il tue moins, mais il métastase, vers des organes vitaux, notamment les os, le foie, les reins, si l’on ne le circonscrit pas assez tôt. D’où l’intérêt de le détecter et se faire soigner ». Et de poursuivre « Mais la difficulté de ce cancer, hormono-dépendant comme celui du testicule, c’est qu’il nécessite des traitements, le plus souvent une castration chimique, qui affectent directement les fonctions sexuelles des hommes. Dès lors ils n’en parlent pas, préférant se réfugier dans le déni, l’abandon des soins, l’isolement, voire la dépression ou le suicide ».

C’est pour accompagner les hommes en difficulté et leur permettre de retrouver confiance en eux et rompre un isolement préjudiciable à leur santé et leur vie en société qu’a été lancée l’association Cancer Osons. Sa principale activité : l’organisation d’un événement annuel qui permet de récolter des fonds pour aider les soignants et associations qui accompagnent ceux qui sont touchés par un cancer masculin.

Organisé pendant l’événement international « Movember », lequel met le focus, pendant le mois de novembre, sur les cancers masculins et leurs conséquences, le « Concert Contre le Cancer » a été lancé en 2018, à Angers, par une petite équipe constituée en partie de patients, mais aussi de proches, hommes et femmes, de personnes touchées par cette maladie qui fait peur. Il est principalement organisé au Chabada, la salle des musiques actuelles d’Angers, qui soutient aussi, une fois n’est pas coutume, cette cause. 

La musique fait du bien, chacun le sait, comme la marche nordique organisée tout au long de l’année par l’association. C’est ainsi qu’est née l’idée d’organiser un grand concert avec des groupes de légende que les personnes touchées, appréciaient lorsqu’elles avaient 20 ans. « Des groupes qui ont traversé les époques et plaisent encore aux plus jeunes, aux enfants des personnes concernées », poursuit le président de Cancer Osons. Mais si certains groupes se produisent encore ils sont inabordables. D’autres ont disparu de la scène, leurs musiciens étant trop âgés, malades ou décédés. « Nous nous sommes alors tournés vers des groupes dit « tribute » qui rendent hommage, avec un très haut niveau musical, à ces groupes mythiques. Et le vivier est important ».

Une trilogie incroyable et un final de feu au Chabada

Après avoir rempli le Chabada, en 2018, pour la première édition, la petite association composée d’une poignée de bénévoles actifs, a récidivé cette année, en organisant, non pas un concert, mais trois concerts, en trois lieux différents, pour récolter encore plus de fonds. Elle a réinvité plus longuement deux groupes de l’an dernier, Tramp Expérience, une groupe nantais, tribute de Supertramp, et The Heyman’s, un groupe angevin, tribute des Beatles, lesquels s’étaient produits gracieusement pour aider l’association à se lancer. A cela s’ajoutaient deux autres groupes, venus de Normandie : Kind of Queen, tribute de Queen, et The Jack, tribute d’AC/DC. Et une fois encore l’alchimie a fonctionné, puisque les trois salles (Claude Chabrol à Angers, Théâtre de l’Avant-Scène à Trélazé et le Chabada à Angers) étaient pleines avant l’ouverture même des spectacles. En tout ce sont donc plus de 1400 places (850 l’an dernier), que les organisateurs ont pu ainsi vendre. De quoi se constituer un beau pactole pour aider la recherche.

The Jack, tribute d’AC/DC, aussi fantasque que l’original (Photo Pascal Riondy)

Du côté du public comme des musiciens on ne tarit pas d’éloge à l’encontre des organisateurs : « Soirée de folie avec un public exceptionnel », écrit sur Facebook l’un des musiciens de Tramp expérience. « Bravo pour ces soirées qui ont permis de donner et recevoir », « Quelle ambiance », « très belle soirée avec des groupes de qualité », « On a adoré. Une merveilleuse soirée, mémorable. Des voix sublimes, d’excellents arrangements musicaux », « Merci à tous les bénévoles de Cancer Osons, trilogie incroyable et final de feu au Chabada. Une semaine de régal, une plongée incroyable avec des reprises talentueuses. A l’année prochaine pour un festival de folie », écrivent des internautes sur les réseaux sociaux. Ces derniers qui ont apprécié la proximité des groupes avec leur public n’ont pas hésité à se lever pour danser et applaudir à tout rompre et ceci dans chaque salle. « De la folie », déclaraient les organisateurs, très fatigués, samedi soir.

Autre nouveauté cette année c’est le nombre d’entreprises, collectivités et clubs sportifs qui se sont joints à l’association pour venir grossir le chèque qui sera remis début d’année prochaine, une fois que les comptes seront faits, à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest, structure choisie par l’organisation, cette année. Après le constructeur de camions Scania, déjà présent l’an dernier, ce sont des fleurons de l’économie angevine et du sport qui ont décidé de s’associer à l’opération initiée par Cancer Osons. Le fabricant d’imprimantes à cartes, Evolis, les Galeries Lafayette, la MGEN, les assurances AXA, le club de hockey sur glace des Ducs d’Angers, l’EAB basket, le SCO rugby, le SCO Volley, mais aussi la ville d’Angers, ont rejoint l’association pour OSER parler de ce cancer que les hommes veulent le plus souvent cacher. « Nous voulons atteindre le même niveau de popularité qu’Octobre Rose », conclut le président de l’association. « Nous ne réclamons pas que l’on parle plus du cancer des hommes, mais au moins autant que celui de nos femmes et compagnes. Nous souhaitons l’égalité, c’est tout ! ». 

Rendez-vous le 14 novembre 2020 au Chabada, avec d’autres groupes, une formule inédite et encore plus de partenaires.