S’exposer au soleil après un traitement contre le cancer.

C’est la période estivale et nombreux sont ceux qui vont partir vers la plage ou des régions fortement ensoleillée. La question qui se pose pour de nombreux patients dont la chimiothérapie est terminée depuis plusieurs mois : peut-on se faire dorer au soleil sur la plage ou sur le bord de la piscine ? Ce n’est pas très conseillé, même six mois après.

Revenir de vacances avec une peau cuivrée, c’est le rêve de tous ceux qui partent vers le littoral, y compris ceux qui sortent d’un traitement du cancer et qui ont retrouvé tout ou partie de leur condition physique. Chimiothérapie ou radiothéraphie et soleil sont-ils vraiment compatibles ? C’est la question à se poser avant d’offrir son corps dénudé au soleil.

Si les bains de mers ne sont pas interdits et même plutôt conseillés, certains médicaments utilisés en chimiothérapie, sont photosensibilisants, c’est à dire qu’ils peuvent être à l’origine de réactions cutanées totalement imprévisibles sur les parties exposées au soleil. C’est bien connu, la chimiothérapie touche les plus petits vaisseaux sanguins, c’est d’ailleurs ce qui entraine, pour certains, une chute des cheveux ou des ongles. Preuve que le traitement n’est pas anodin pour l’organisme.

Et si des érythèmes et autres affections cutanées se produisent pendant le traitement, ils peuvent se poursuivre ou réapparaitre plusieurs mois après l’arrêt du traitement, encore plus si le produit contient des photosensibilisants et que l’on s’expose au soleil.

Dans le meilleur des cas, il faut au moins un an pour éliminer les effets de la chimiothérapie. Si certains produits toxiques sont toujours présents, une exposition au soleil peut entrainer un coup de soleil, plus rapide que d’habitude, des plaques rouges ou des boutons avec de fortes démangeaisons, voire une pigmentation anormale, de couleur brune ou bleutée, et parfois irrégulière, avec des taches blanches. Ce n’est pas du plus bel effet…

La première des choses est de demander au service de lutte contre le cancer si le produit administré contenait des molécules photosensibilisantes et dans tous les cas si l’exposition au soleil n’est pas contre-indiquée. Si c’est le cas il est alors conseillé de prendre un bain avec un tee-shirt ou s’enduire la peau d’écran total pour éviter un bronzage type crustacée en sortie de cuisson ou genre dalmatien.

Il en est de même pour la radiothérapie qui fragilise la peau aux endroits irradiés. A cet endroit la peau est plus sèche que d’habitude et le risque est grand de développer un cancer de la peau, un carcinome cutané, à l’endroit concerné par les soins. Il est donc fortement conseiller de ne pas exposer les zones touchées. Dans tous les cas, exposition ou non, il est conseillé de bien hydrater sa peau avec une crème qui permet de lutter contre la sécheresse.

Et si le soleil n’est pas contre indiqué, restez prudent tout de même, surtout si l’arrêt du traitement est récent.

(source Doctissimo)

6 réponses sur “S’exposer au soleil après un traitement contre le cancer.”

  1. On m’a enlevé 2 tumeurs suite à un cancer du sein infiltrant, j’ai eu 3 chimio:
    Epirubicine (100 mg/m²)+ sodium chlorure 0,9% et Cyclophoshamide (600 mg/m2) + sodium chlorure 0,9% en perfusion. Après j’ai eu 4 séances : Paclitaxel (80mg/m2)+sodium chlorure 0,9% et il me restent 8 séances. Contiennent-ils les molécules photosensibilisants ? Puis-je sortir au soleil après avoir fini ma chimio ? Merci de votre réponse.

    1. Bonjour,
      Nous ne sommes pas des soignants, mais des patients comme-vous. Nous ne faisons que relayer ce que l’on nous fait parvenir en la matière pour alerter les autre patients et membres de notre association.
      Dans le cas présent le mieux est de demander à votre oncologue, lequel sera mieux à même de vous répondre.
      Bien à vous et mille excuses pour cette réponse tardive.

    1. Bonjour,
      Nous vous faisons la même réponse que précédemment.
      Nous ne sommes pas des soignants, mais des patients comme-vous. Nous ne faisons que relayer ce que l’on nous fait parvenir en la matière pour alerter les autre patients et membres de notre association.
      Dans le cas présent le mieux est de demander à votre oncologue, lequel sera mieux à même de vous répondre.
      Bien à vous et mille excuses pour cette réponse tardive.

  2. Bonjour
    Je voudrais savoir quand commencer mon hormonothérapie (Letrazole) car je viens de terminer hier ma radiothérapie et je dois partir en vacances une semaine et je ne voudrais pas avoir les effets secondaires.
    Est ce que ça peut attendre une quinzaine de jours.
    Merci de votre réponse.
    Mme Bruley

    1. Bonjour,
      Nous sommes une association de patients, pas des médecins. C’est donc à votre oncologue de vous répondre sur le démarrage de votre hormonothérapie, sachant qu’effectivement, par expérience, ces traitements sont souvent incompatibles avec de longues expositions au soleil. Bien à vous et portez vous bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.